Les premières couches de l’impression sont toujours cruciales. Une fois ces dernières imprimées, l’impression se déroule généralement sans problème à moins que l’impression comporte des angles d’exposition trop grands ou bien que la bobine s’emmêle. Parfois, on a aucune idée. C’est notamment arrivé cette semaine. Une impression qui était pourtant bien commencée a eu un problème. Résultat : un motton de filament.

C’est très rare, résolument, qu’une telle chose arrive. Dans le domaine technologique, l’erreur est plus souvent humaine que «machine». Ce faisant, une surveillance du processus d’impression aurait peut-être pu mettre à jour la cause de cette mauvaise tournure. Peut-être que des explications pourront être placées là-dessus. À suivre…

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *