Le club vient de terminer son premier contrat externe… à 215 km de Québec!

Il s’agit d’une commande pour la salle d’entrainement du pavillon sportif de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Les gestionnaires de la salle d’entrainement voulaient accrocher sur leurs vélos stationnaires des appareils permettant de syntoniser le son d’un des téléviseurs présents dans la salle.  Or, rien n’était disponible sur le marché tandis que les solutions dites maison étaient trop dispendieuses. Des démarches pour en faire en métal ont même été prises, sauf que la facture aurait été drastiquement plus salée et les besoins n’auraient pas été remplis de manière si pointue.

Un premier prototype

C’est ainsi que le problème fut présenté au club d’impression 3D par un contact de l’enseignant responsable du projet. Le contact en question avait déjà fait un modèle dans Sketchup que le club a imprimé en quelques versions de différentes longueurs. Ce modèle était un tube muni de deux pattes pour s’accrocher aux poignées du vélo. Cependant, ce premier modèle (photo ci-dessous) nécessitait des ajustements, car l’appareil glissait sur la pièce imprimée. Il faut aussi mentionner que la pièce n’était pas optimisée pour une impression de qualité; la tige circulaire était à peine haute, mais juste assez pour faire un gâchis dans sur la partie inférieure tubulaire, comme aucun contact ne se faisait avec le lit d’impression. Ce faisant, la texture était filamenteuse par endroits.

Un deuxième prototype

Arthur Légaré, le trésorier du club, a donc été mandaté pour retravailler le prototype. Son objectif était de modifier la pièce afin que l’appareil s’emboite dans la pièce imprimée. L’objectif était d’éviter le glissement de l’appareil sur la pièce. Arthur a pris et noté les mesures à l’aide d’un pied à coulisse puis a fait un modèle dans OpenSCAD que voici.

Le second prototype avec la partie centrale dans un mauvais angle.
Le second prototype avec la partie centrale dans le bon angle.
À gauche, le script. En bas à droite, la console qui renvoie des informations sur le processus de compilation et pré-compilation. Finalement, en haut à droite, la fenêtre de visualisation du modèle 3D... Que certains trouveront minimalistes comparée à Blender.
Un aperçu des fenêtres de travail dans OpenSCAD

Ce second prototype était intéressant, mais à l’écran, on constatait que la partie centrale n’était pas dans un angle optimal pour l’appareil, il aurait été dans le bas. Arthur a donc modifié l’angle de la partie centrale et 3 pièces de différentes longueurs ont été imprimées et envoyées au Saguenay. Ces trois pièces nous ont permis de trouver la bonne longueur entre les deux pattes de la pièce.

L’essai du prototype

Une des trois longueurs était parfaite. De plus, la pièce s’insère à la serre entre les poignées du guidon. Elle n’a pas besoin d’être attachée au guidon; elle tient par elle-même. Vous pouvez voir le prototype (vert) dans les photos ci-dessous.

La commande officielle

Le centre sportif a commandé 20 supports rouges au club. Ces derniers ont été vendus 6 $. Nous avons longuement réfléchi au plastique utilisé pour l’impression : ABS ou PLA. Selon nous, la fonction des pièces aurait probablement nécessité de l’ABS. Par contre, nous avons choisi le PLA, car il est plus facile à imprimer et est plus écologique. Cela va de soi, car le club est dans une école et que les pièces sont pour un complexe sportif. De plus, comme les pièces resteront à l’intérieur, elles n’avaient pas non plus besoin d’être en ABS. Les pièces ont toutes été imprimées sur la Wanhao Duplicator i3. Le temps total d’impression était d’environ 1 h 30 l’unité.

Une fois que la commande fut faite et envoyée, Arthur a préparé la facture et l’a envoyé à la personne responsable afin d’obtenir le paiement.

Les impressions sur le produit 

Tous les gens qui fréquentent le pavillon sportif, qu’ils soient utilisateurs ou gestionnaires, sont très impressionnés par les pièces. La compagnie des vélos stationnaires sera aussi informée de l’existence d’une solution à un problème pour lequel elle ne donne aucune solution… du moins, pour l’instant.

Pour les élèves du club, cette première commande réussie est une fierté, et avec raison!

*Article coécrit par Arthur Légaré, trésorier du club, et David Martel, enseignant responsable du projet.

2 Comments

  1. Wow ! C’est impressionnant ce qu’on peut faire avec quelques connaissances, de la détermination et de la persévérance. Bravo à toute l’équipe !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *