J’ai essayé d’imprimer un signet sous forme de sapin pendant un cours avec les élèves. J’ai remarqué que la buse d’extrusion était beaucoup trop près du lit d’impression. La buse touchait au plastique précédemment déposé. Pourtant, tout avait été calibré lors de la première impression. Étant donné que certains prismes de tests ont été difficiles à décoller du lit, peut-être que l’axe Z a été légèrement modifié.

J’ai repris la feuille rigide fournie avec l’imprimante afin de refaire le calibrage puis j’ai lancé une nouvelle impression avec le même objet. Encore une fois, l’impression semblait faire défaut.

Cela nous indique qu’il faut régulièrement vérifier si le lit est bel et bien au niveau. De plus, on peut voir là que la cohésion initiale du plastique utilisé (PLA) avec la plaque d’impression était trop grande. Les sections de filament qui venaient de se faire extruder avaient ainsi tendance à «pointer vers le haut», en quelque sorte, et entraver au passage la buse. Comme le PLA se solidifie assez rapidement, voilà qu’une entrave solide accrochée par la pointe de l’extrudeur peut sérieusement soit mettre en pièces la création ou la détacher partiellement de sa base. Ces quelques minutes de calibration nous permettront de sauver du temps et d’éviter des pertes en matériel.

club-impression-3d-de-rochebelle-2016-12-02-5-p club-impression-3d-de-rochebelle-2016-12-02-6-p

Cela dit, les premiers moments de l’impression d’une nouvelle pièce nous laissent souvent perplexes quant au résultat final.

Mise à jour 2 décembre : il se pourrait que ce soit la seconde buse qui touche le filament déposé par la première, car la seconde est légèrement plus basse. D’autres observations devront être faites.

  1. I really like and appreciate your post.Really thank you! Fantastic.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *