Il y existe plusieurs logiciels d’animation en trois dimensions. Parmi ceux-ci, il y a le logiciel Blender. Cet article fera mention des bases de ce logiciel.

 

Premièrement, il faut prendre en compte que Blender est un logiciel plus artistique que paramétrique (pour un exemple d’un logiciel paramétrique, lire l’article à propos d’OpenScad). Ceci veut dire que ce logiciel offre des fonctions qui sont centrées autour de créations artistiques, telles des animations en trois dimensions (comme dans les films), des effets spéciaux (encore une fois, comme dans des films), du sculptage virtuel, du « rigging » (en quelque sorte, ceci permet à faire bouger un personnage en 3d) et bien sûr, de la modélisation. De plus, ce logiciel est gratuit. Il est possible de l’installer sur plusieurs différents systèmes d’exploitation, entre autres, Windows, Mac et Linux.

Table des matières:

  1. Qu’est-ce que Blender?
  2. Quand et pourquoi utiliser Blender?
  3. Avantages et désavantages de Blender
  4. Contrôles de base et raccourcis-clavier dans Blender
  5. Comment modéliser un fichier imprimable en trois dimensions sur Blender
  6. Télécharger Blender
  7. Et encore plus!

1. Qu’est-ce que Blender?

Blender est un logiciel de modélisation et d’animation en trois dimensions. Blender a été créé il y a quelques années par des programatteurs de logiciels européens. Son but était d’offrir un logiciel de niveau commercial  pour un public général et ce, gratuitement. Ce logiciel a grandement atteint son but. Plusieurs milliers, si ce n’est des millions de gens utilisent ce programme et un grand réseau d’utilisateurs s’est développé. C’est possible de constater ceci en voyant le grand nombre de tutoriels sur YouTube. Pour en savoir plus sur Blender et ses origines, consulter le site web de Blender (https://www.blender.org/about/)

2. Quand et pourquoi utiliser Blender?

Blender a plusieurs utilités. Mais quand et pourquoi utiliser Blender?

En fait, Blender est très versatile. On peut l’utiliser pour de nombreuses choses comme mentionnées auparavant. Bien sûr, ses objectifs premiers sont la modélisation, l’animation en 3D, le « rigging » de personnages. Certaines personnes sont très habiles dans ce genre de choses. Prenez l’exemple de Hokiroya, un YouTuber très doué. Ainsi, son usage de Blender se résume à modéliser des personnages, créatures, etc. les « rigger » (c’est à dire leur donner une sorte de squelette virtuel pour ensuite pouvoir les faire bouger) et de faire quelques animations.

Mais les utilités de Blender ne finissent pas là. On peut aussi faire du motion-tracking, ou capture de motion. Un processus beaucoup plus délicat et difficile utilisé surtout dans des processus cinématographiques, c’est à dire dans les films. Ceci consiste, en bref, à prendre un vidéo ou une image et superimposer une animation dessus. Vidéo qui montre un exemple de motion-tracking avec les différentes étapes de réalisation.

Même, certains utilisent Blender pour faire de véritables films animés qui sont de niveau professionel. Il y a plusieurs exemples, dont SintelTears of SteelBig Buck Bunny et bien d’autres!

11_thom_robot

Blender offre aussi une gamme d’outils de « sculptage virtuel ». Ceux-ci sont différents outils qui permettent à sculpter un modèle en trois dimensions.

dragon_rigged_sculpt

On peut aussi créer des jeux grâce au Blender Game Engine, sauf que ce côté de Blender est souvent moins exploité.

blender-game-engine

Bien sûr, on peut utiliser Blender pour créer des modèles qu’on imprimera plus tard en trois dimensions. La section 5 traite principalement sur ce sujet.

Mais ceci ne répond pas à la question quand et pour quoi utiliser Blender? Commençons par le quand. Eh bien, il est favorable d’utiliser Blender lorsque notre idée de modèle remplit ces critères:

  • Modèle plutôt artistique (surfaces courbes, détails, asymétrie)
  • Modélisation organique (c’est à dire des personnages, des plantes, des animaux; tout ce qui est vivant)
  • Animations en 3D (littéralement créer des vidéos)
  • « Rendering » réaliste de haut niveau (le « rendering » est le produit final d’une animation; c’est à dire lorsqu’on positionne l’angle de vue puis que l’on voit le résultat final)
  • Nécéssité de plusieurs « matériaux » (couleurs en quelque sorte) virtuels.

Maintenant le pour quoi:

  • Des projets scolaires (nous vous l’assurons, ceci impréssione les professeurs à coup sûr!)

fable4-1

(Le projet de fable avec des animaux anthropomorphisés dans le cadre du cours de français en secondaire 2 PEI)

yaourtieremodele1

(Le projet de création d’une yaourtière dans le cadre du cours de technologie en secondaire 3 PEI)

  • Le projet personnel en secondaire 5 PEI
  • Projets de niveau

tisbonhommes

(Le projet de niveau – Comment améliorer le monde? en secondaire 2 PEI)

  • Objets personnalisés
  • Cadeaux d’anniversaire, de Noël, etc.
  • Objets à imprimer en trois dimensions
  • Pour le plaisir

3. Avantages et désvantages de Blender

Comme tous les logiciels, Blender comporte des avantages…et des désavantages. Cette section traitera sur ceux-ci de la manière la plus objective possible.

Commençons par le négatif:

  • Quand on ouvre le logiciel, le « layout » (mise-en-page en quelque sorte) est intimidant; le logiciel semble très difficile à utiliser
  • Le logiciel Blender n’est pas paramétrique, si l’on fait une erreur dans un objet symmétrique par exemple, c’est difficile de le re-modifier par après, contrairement à OpenScad, où il suffit souvent de modifier une ou deux lignes de code
  • La communauté Blender, quoique très grande, est principalement anglophone
  • Le « rendering » prend souvent très, très longtemps
  • Les simulations de fumée, de liquide et de feu sont rudimentaires et même peu réalistes parfois
  • Au début, c’est un peu difficile de s’habituer à tous les raccourcis sur le clavier qui permettent de travailler parfois littéralement avec dix fois plus de rapidité

Puis le positif:

  • Le logiciel et gratuit
  • Il y a des mises à jours constantes qui rendent le logiciel de mieux en mieux
  • Plusieurs fonctions différentes (ex.: animation 3d, modélisation, sculptage en 3 dimensions, conception de jeux vidéos, « rigging », « rendering », motion et camera tracking, etc.)
  • Très grande communauté d’utilisateurs
  • Très grande nombre de tutoriels vidéo et écrits disponibles sur internet
  • Disponible sur de nombreux systèmes d’exploitation (Windows, Mac, Linux, etc.)

Et voilà, c’est tout, en espérant que vous êtes encore motivés à poursuivre à la prochaine section, qui traitera sur les commandes de base et raccourcis-clavier dans Blender.

4. Contrôles de base et raccourcis-clavier dans Blender

La section suivante traitera sur quelques contrôles de base et des raccourcis-claviers dans Blender.

Pour commencer ce mini-tutoriel. Ouvrez l’application Blender. Il se peut, si vous êtes sur un Mac, qu’une fenêtre « pop-up » apparaisse et vous dise que vous ne pouvez ouvrir l’application Blender car elle vient d’un développeur non-identifié. Ne paniquez pas, ce n’est pas nécéssairement car Blender a été fait par un développeur non-identifié qu’il peut être dangereux pour votre ordinateur! Dans le cas échéant, faites un clic droit sur le logo de l’application, puis cliquez sur Ouvrir. Une autre fenêtre pop-up apparaitra probablement. Elle vous demandera si vous êtes certain de vouloir ouvrir l’application. Cliquez sur Ouvrir. Bon, finalement, nous pouvons commencer!

En ouvrant l’application, il y aura probablement une sorte de fenêtre avec une image animée en trois dimensions, le nom de l’application avec sa version, etc. Faites tout simplement cliquer dessus pour s’en débarasser. Et voilà c’est parti. Il faut l’admettre, le « layout » de départ de Blender peut sembler intimidant. De plus, c’est en anglais; de quoi vous faire un peu peur si vous trainez de la patte en cours d’anglais!

Avant de commencer, analysons le « layout », ou la mise-en page. Mais, avant d’analyser le « layout », si vous voulez passer à l’action, descendez plus bas dans cette section, vous trouverez le départ du tutoriel. Premièrement, dans le haut, on retrouve la bande du haut. Sur cette bande, il y a plusieurs mots, quelques cases où l’on peut écrire des mots, le logo de Blender, etc.

Complètement à gauche, il y a un petit icone avec un cercle bleu et un i. Cet icone est en fait un « scroll-down menu », ou menu déroulant. Ce petit menu vous permet de changer de mode sur Blender. Come vous l’avez constaté, en cliquant dessus, il y a plusieurs modes. Si, accidentellement, vous avez cliquez sur un autre mode, ne craignez rien, faites juste recliquer sur l’icone pour le remettre sur le petit i. Juste à droite du menu déroulant, vous retrouverez le mot File (fichier en anglais). Si vous cliquez sur ce mot, vous constaterez que c’est un autre menu déroulant. Dans ce menu, vous retrouverez toutes sortes de fonctions, dont, tout en haut, le mot New (nouveau) qui vous permettra de créer un nouveau fichier, mais ne cliquez pas dessus, à moins de vouloir tout recommencer. Ensuite, il y a les mot Open et Open Recent (ouvrir et ouvert récemment). Cliquer sur un de ces deux options vous permettra d’ouvrir un autre fichier Blender ou ouvrir un autre fichier que vous avez ouvert récemment. Bien sûr, si vous êtes en train de lire ce tutoriel, il y a de fortes chances que vous n’avez jamais utilisé Blender, alors pour maintenant, ces deux fonctions sont inutiles. Passons les 3 fonctions suivantes, pour aller directement à Save (enregistrer). Cliquer sur ceci pour enregistrer votre progrès lors d’un projet. Mais encore une fois, ceci est inutile pour maintenant. Si vous n’avez rien enregistré jusqu’à maintenant, cliquer sur Save changera votre mise-en-page. Vous serez redirigés à un écran, pour le quitter, cliquer sur cancel ou sur save.

Pour enregistrer, trouvez un endroit pour entreposer votre fichier, choissisable avec la bande de gauche. Donnez un nom à votre fichier en s’assurant de garder l’extension .blend, puis cliquez sur Save. Vous devriez retourner à où vous étiez tantôt.

Le prochain menu déroulant dans la barre du haut est le menu Render (pour le « rendering »). Si vous cliquez dessus, vous verrez les mots Render Image et Render Animation. Si vous cliquez sur Render Image, vous serez redirigés vers un « écran » différent.

Le Render Image est en fait l’image qui est en quelque sorte le produit final d’une animation, ou le rendu, en termes plus français. Il est ce que voit la caméra virtuelle dans le logiciel.

Si vous cliquez sur Render Animation, vous constaterez des petites tuiles qui semblent bouger sur l’image, en fait, c’est à cause du logiciel qui processe l’animation. Pour arrêter ce procès (il ne vous servira à rien pour maintenant), cliquer sur, dans la barre du haut, X Render. Puis, allez cliquer sur l’icone d’une petite image, juste à gauche des mots View et Image. Un menu déroulant apparaitra. Cliquez sur l’option du bas; 3D View. Vous serez redirigés à l’écran de départ.

Procédons maintenant à l’option à droite de Render dans la barre du haut : Window. En fait cette option ne sert pratiquement à rien, alors nous la sauterons, pour aller directement à Help (Aide). Si vous cliquez sur Help, vous aurez comme options dans le menu défilant Blender Manual (le Manuel Blender) et Blender Website (le site de Blender) entre autres. Ensuite, à droite du menu Help, il y a deux menus déroulants, un dit Default, l’autre dit Scene. Ils seront peu important pour vous maintenant. Il y a encore un autre menu déroulant, c’est le dernier sur la barre du haut. Il est écrit : Blender Render. Cliquez dessus, vous verrez trois options apparaitre. La première est Blender Render. La deuxième est Cycles Render. La dernière est Blender Game. En fait, ceux-ci sont d’importance capitale, dépendemment de votre projet. Ce sont des types de Render; d’une certaine manière, ce qui déterminera la qualité de l’image produite lorsque vous cliquerez sur Render Image ou Render Animation. Voici ce que chacun fait, en résumé.

Blender Render:

  • C’est l’option par défaut
  • L’image produite est simple
  • Le temps de render nécéssaire est court
  • L’image est peu réaliste

Cycles Render:

  • C’est la « nouvelle » option (instauré récemment dans le logiciel Blender)
  • L’image produite est complexe
  • Le temps de render nécéssaire est plutôt long
  • L’image est très réaliste

Blender Game:

  • C’est l’option que l’on utilise lorsque l’on fait un jeu
  • L’image produite est relativement simple
  • Le temps de render nécéssaire est très court voir instantané
  • L’image est généralement peu réaliste

Maintenant, passons à la bande de gauche, communément appelée la « Toolbox » (Boite à outils). Vous pouvez l’ôtez ou la remettre dans votre layout en appuyant sur sur votre clavier. À gauche de cette bande, vous verrez les onglets suivants de haut en bas : ToolsCreateRelationsAnimationPhysics et Grease Pencil. Dans le premier onglet, vous retrouverez différents « outils » pour déplacer (Translate), rotationner/tourner (Rotate), changer la taille (Scale) et mirroirer (Mirror) l’objet actif (l’objet sélectionné, celui avec le contour orange vif). Dans cet onglet il y a aussi l’option de dupliquer/faire une copie exacte de l’objet actif (Duplicate). Aussi, vous pouvez joindre (Join) deux mèches (Mesh) ensemble. Pour ceci, il faut sélectionner deux mèches (Shift + Clic droit) et cliquer sur join.

Pour terminer, sachez qu’une grande variété de tutoriels écrits existent sur le site du Manuel Blender.

5. Comment modéliser un fichier imprimable en trois dimensions sur Blender

Il y a plusieurs critères qu’il faut s’assurer d’avoir atteint quand on fait un modèle en trois dimensions sur Blender. Mais, nous ne répèterons pas ce qui a été magnifiquement résumé dans cet article sur Shapeways : cliquez ici!

6. Télécharger Blender

Cet article vous a convaincu à adopter Blender comme logiciel? Lisez attentivement les consignes suivantes pour en savoir plus sur comment télécharger ce logiciel.

Attention! Avant de télécharger, faites bien attention au système d’exploitation que vous utilisez. Si, par exemple, vous utilisez Windows, téléchargez le logiciel où il est inscrit Windows. Ou si vous utilisez Mac, téléchargez le logiciel où il est inscrit Mac. Mais, bien sûr, avant de télécharger, vérifiez le nombre de « bits » qu’a votre CPU.

Si vous utilisez Windows, suivez les instructions qui suivent pour déterminer combien de CPU vous avez:

  1. Ouvrir le menu Windows (de départ).
  2. Faire un clic droit sur Ordinateur.
  3. Cliquer sur Propriétés.
  4. Dans la section nommée Système, trouver l’entrée nommée Processeur. Ensuite, lire cette ligne et déterminer si l’ordinateur exploite un CPU de 32 ou 64 bits.

Si vous utilisez Mac, suivez les instructions qui suivent pour déterminer combien de CPU vous avez:

  1. Aller sur le site everymac.com.
  2. Cliquer sur le menu pomme (la petite pomme dans la bande du haut).
  3. Cliquer sur À propos de ce mac.
  4. Trouver le nom du processeur.
  5. Rechercher le nom du processeur sur internet jusqu’à ce que vous trouvez quoique ce soit.
  6. Notez que ces informations peuvent être difficiles à trouver. Il y a beaucoup de chances que si vous avez un Mac qui a été acheté plus tard que 2012, il y a de fortes chances que ce soit un 64 bit. Mais, par précaution, prenez un 32 bit jusqu’à nouvel avis.

Finalement, cliquer sur le pays de téléchargement (cette étape consiste à déterminer quel pays est le plus près de vous pour le téléchargement). Au Québec, il est préférable de cliquer sur USA (États-Unis).

Informations tirées de : http://www.akaipro.com/kb/article/1616#win7

Cliquez ici pour télécharger (vous serez redirigé vers le site web de Blender).

7. Et encore plus!

Blender est un logiciel incroyable. On continue à en apprendre sur celui-ci, même après plusieurs années d’utilisation. En plus, avec une communauté grandissante, toutes les questions qu’on a peuvent être répondues sur le Blender Artists CommunityForum Blender, CG CookieBlender Guru et bien d’autres.

Il y existe aussi des milliers de tutoriels sur YouTube qui varient en niveaux de complexité; de quoi vous satisfaire pendant longtemps!

Sur ce, nous espèrons que vous serez temptés à télécharger et utiliser ce logiciel fréquemment,

l’équipe du Club d’impression 3D De Rochebelle.

P.S. : Continuez à suivre notre flux d’articles, il y aura certainement d’autres tutoriels à venir puisque une nouvelle version de Blender, 2.8, va bientôt être relachée!